Le calcaire et l’eau potable

 

LE CALCAIRE : C’EST QUOI ?

Le calcaire n’est ni plus ni moins que du calcium !

Le taux de calcium dans l’eau se mesure par un indice appelé dureté de l’eau, qui correspond à la présence de sels de calcium ou de magnésium.

Ce taux s’exprime en degrés français (° F). 1° F correspondant à un taux de 10 mg de calcium et magnésium par litre d’eau.

 

D’OÙ VIENT LE TAUX IMPORTANT DE CALCAIRE ?

Tout dépend de la ressource utilisée.

S’il s’agit d’une nappe souterraine, comme pour le SIRA, l’eau du robinet sera chargée en calcaire en raison de la nature géologique des terrains rencontrés. A l’inverse, l’eau distribuée sera pauvre en calcaire si les eaux pompées proviennent d’un cours d’eau, ou si l’eau a ruisselé sur un sol sablonneux ou granitique.

On dit d’une eau riche en calcium et en magnésium (ou calcaire) qu’elle est «dure» : dureté située entre 20 et 30°F voire TRÈS DURE (très calcaire) au delà de 30°F.

A l’inverse, une eau est dite «douce» si elle est peu chargée en calcaire.

Sur les 7 forages du SIRA, pour un calcul basé sur les quatre dernières années, la moyenne de la dureté de l’eau est de 30.2°F.

 

ET POUR LA SANTÉ ?

Le calcium et le magnésium sont recommandés pour la croissance ou pour se prémunir de la décalcification. L’eau du robinet, comme toutes les eaux, contient ces sels minéraux et oligoéléments dont elle s’est chargée pendant son parcours dans la nature, au contact des sols et des roches.

La dureté de l’eau est régulièrement contrôlée par le SIRA et les autorités sanitaires. La présence de calcaire dans l’eau ne présentant aucun risque pour la santé, les normes françaises pour la qualité de l’eau potable n’indiquent pas de valeur limite de la dureté de l’eau.

Bon à savoir : Une eau trop douce (peu calcaire) est une eau corrosive qui ronge les parois des canalisations favorisant la formation de fuites. Or les bactéries se développent préférentiellement aux points de fuite et de corrosion. Une eau trop douce est donc une eau qui contribue à la dégradation de la qualité de l’eau dans les canalisations.

 

PROTÉGER VOS INSTALLATIONS DU CALCAIRES

Réglez vos thermostats à une température inférieure à 55°C : plus la température de l’eau est élevée, plus le dépôt de tartre est important. Le phénomène sera nettement réduit si vous réglez les thermostats de votre chauffe-eau et de vos appareils électroménagers à une température n’excédant pas 55°C.

En effet, c’est au contact de l’eau chaude que le calcium naturellement présent dans l’eau précipite (= devient solide) jusqu’à parfois baisser la pression au niveau de vos robinets. Vous effectuerez en parallèle des économies d’énergie en diminuant votre production d’eau TRÈS CHAUDE, tellement chaude que vous devez y ajouter de l’eau froide pour éviter les brûlures.

Note : en présence d’une eau dure (donc avec beaucoup de calcium), il est conseillé de démonter et de nettoyer régulièrement les mousseurs et brise jet de vos robinets (voir photo ci-jointe).

exemple de mousseur avec présence de calcaire

exemple de mousseur avec présence de calcaire

Respectez les conseils des fabricants d’appareils ménagers :
•utilisez pour le lave-linge des poudres intégrant un produit anti-tartre, lorsque la dureté de l’eau le nécessite ;
•rechargez périodiquement votre lave-vaisselle avec du sel régénérant qui protège la résistance chauffante contre le tartre.

Utilisez du vinaigre blanc : un produit naturel et économique pour éliminer les traces de calcaire sur la vaisselle, les carafes, les bouilloires… et le brise jet de votre évier.

Voilà, le calcaire n’a plus aucun secret pour vous !