Alerte aux fuites !

« L’eau prend toujours la forme du vase ». Mais celle du porte-monnaie également en cas de fuite invisible. En cas de surconsommation, le SIRA vous accompagne ici dans la résolution du problème.

Y a-t-il une erreur lors de la relève du compteur ?

Une facture d’eau trop élevé peut être le fruit d’une erreur de relève de compteur. Dans un premier temps, vérifiez la correspondance de l’index reporté sur la facture avec les chiffres noirs de votre compteur. En cas d’anomalie, contactez-nous.

Y a-t-il une fuite après compteur ?

Peut-être êtes vous victime d’une fuite d’eau. Pour détecter une fuite d’eau, il existe une méthode : avant le coucher et après avoir fermé tous les robinets ou appareils consommant de l’eau, relevez l’index de votre compteur. Le lendemain matin, avant toute consommation d’eau, relevez à nouveau votre compteur. S’il indique un chiffre supérieur à celui de la veille, il y a une fuite sur votre réseau (du compteur aux différents points d’eau de votre habitation).

La fuite peut venir d’une cause accidentelle comme :

  • Un robinet resté ouvert ;
  • Un arrosage automatique mal réglé ;
  • Une chasse d’eau qui coule ;
  • La soupape du chauffe-eau ouverte ;
  • Une fuite sur le système de régénération de l’adoucisseur.

Vérifiez bien l’ensemble de vos installations (un installateur sanitaire peut alors s’avérer utile).

La fuite peut se faire plus discrète et affecter une canalisation enterrée par exemple. Tentez de repérer dans votre terrain une éventuelle zone plus « humide » voire « innondée » par rapport au reste du terrain. Si vous n’avez pas trouvé où se situe la fuite, il faut faire appel au plus vite à une entreprise sanitaire ou de recherche de fuite privée afin de la déceler et de la réparer.

Note : Le SIRA ne peut pas intervenir après le compteur. Il s’agit là d’un réseau privé.

Le compteur d’eau peut-il être en cause ?

Les chiffres du compteur n’ont pas évolué durant la nuit ? Il faut éventuellement vérifier le fonctionnement de votre compteur. Bien que le compteur soit un instrument de mesure homologué, il est admis qu’il puisse fonctionner avec un taux de tolérance de 4 %. Avec l’âge, il a tendance à sous compter. Dans un premier temps, pour éviter les frais liés à un contrôle du compteur sur banc d’essai, nous vous conseillons de tester vous-même votre compteur. Voici la marche à suivre :

  • Préparez un seau ou autre récipient de 10 litres ;
  • Remplissez successivement 10 fois le seau avec un robinet quelconque (les autres robinets de votre habitation étant impérativement fermés) ;
  • Vérifiez sur le compteur que celui-ci n’a avancé que de 100 litres (10 x 10 litres) ;
  • En cas d’écart supérieur au taux de tolérance (différence supérieure à 4 litres), contactez-nous, le compteur est peut être déréglé.